Vous êtes ici

China Eastern Airlines explore la fabrication additive pour la maintenance de ses aéronefs

China Eastern Airlines explore la fabrication additive pour la maintenance de ses aéronefs


« China Eastern Airlines prévoit de lancer le nouvel Airbus 350, équipé de plus de 1 000 pièces volantes imprimées en 3D. En complément de la fabrication traditionnelle, l'impression 3D sera de plus en plus adoptée à l'avenir. Il est essentiel de gagner de l'expertise et d’être bien préparé pour les défis futurs. » Chen Zhiyi, Eastern Airlines Technic Co., Ltd.

China Eastern Airlines (CEA) exploite une flotte modernisée de plus de 600 avions, desservant 1 062 destinations dans 177 pays. Pour assurer la sécurité des vols, Eastern Airlines Technic Co. Ltd assume des tâches importantes telles que la maintenance des avions et la réparation des pièces défectueuses.

L’aviation exige des normes de sécurité extrêmement élevées. Alors, qu’est-ce qui a poussé CEA à faire appel à la fabrication additive (AM) ? En 2015, le premier avion de transport de passagers flambant neuf de CEA, le Boeing 777, avait des panneaux de siège mal imprimés. Le coût d'achat des pièces de rechange étant trop élevé pour une erreur aussi petite, les ingénieurs ont donc fait appel à l'impression 3D. Les nouveaux panneaux étant prêts en trois jours et à un coût bien inférieur, la société a rapidement mis en place un laboratoire de fabrication additive dédié.

Le laboratoire de fabrication additive de CEA

Eastern Airlines Technic a créé le laboratoire avec une Fortus® 450mc et de la résine ULTEM ™ 9085, un matériau thermoplastique haute performance au rapport résistance/poids élevé, conforme aux exigences pertinentes de la FAA et de la CAAC25.

Depuis sa création, le laboratoire a produit et installé plus de 300 pièces finies, faisant de CEA la première compagnie aérienne nationale à intégrer des pièces intérieures imprimées en 3D sur des avions commerciaux. En imprimant en 3D par petits lots, la société réduit les délais et les coûts d’achat de pièces de rechange, tout en garantissant des vols sûrs et confortables pour les passagers.

« Dans le passé, si des pièces de la cabine se brisaient, nous devions en acheter de nouvelles auprès de fournisseurs désignés, ce qui pouvait prendre jusqu'à trois mois. Parfois, il n'y avait aucune pièce disponible du tout », a déclaré Chen Zhiyi, ingénieur R & D du Laboratoire de fabrication additive. Les longs délais de livraison signifiaient que les pièces brisées ne pouvaient pas être réparées rapidement, ce qui dégradait les expériences de vol des passagers. « C’est la raison pour laquelle nous avons fait appel à l’impression 3D. Le problème a été résolu de manière efficace et innovante », a déclaré Zhiyi.

Des pièces intérieures imprimées en 3D

L’existence du laboratoire de fabrication additive a permis à Eastern Airlines Technic de transformer son activité en passant de la soumission de proposition à la conception de pièces. Le laboratoire a mis au point un certain nombre de pièces intérieures pour avions, notamment des accoudoirs de siège, des plaques de recouvrement, des poignées de porte de cabine, des verrous de porte-bagages, des supports d’organiseurs électroniques et des porte-journaux.

De nombreux pilotes utilisent un organiseur électronique au lieu de manuels de vol volumineux. Le laboratoire a donc conçu et imprimé en 3D un dispositif d'assistance personnalisé. Divers avions, notamment les Airbus 330 et 320, le Boeing 737 et plusieurs compagnies aériennes commerciales ont acheté et installé cet appareil.

Les porte-journaux à l'arrière des sièges de cabine sont facilement endommagés par de fréquentes collisions avec les chariots de restauration. Les pièces cassées peuvent blesser les passagers. Les délais de commande de nouvelles pièces étant relativement longs, le laboratoire peut concevoir, imprimer en 3D et en installer rapidement de nouvelles tout en respectant des directives d’approbation strictes. En créant des pièces de rechange en interne, Eastern Airlines Technic peut combler efficacement les lacunes de la chaîne d'approvisionnement actuelle et garantir une expérience de vol confortable pour les passagers.

Les plans futurs

Le laboratoire de fabrication additive d’Eastern Airlines Technic est devenu un département de fabrication de pointe doté de capacités en expansion.

« China Eastern Airlines prévoit de lancer le nouvel Airbus 350 équipé de plus de 1 000 pièces volantes imprimées en 3D. En tant que méthode complémentaire à la fabrication traditionnelle, l’impression 3D sera plus largement adoptée à l’avenir. Il est essentiel d’acquérir le savoir-faire et d’être bien préparé pour les défis à venir », a déclaré Zhiyi.

Le laboratoire envisage d’exploiter d’autres applications de la fabrication additive dans l’aviation, telles que les boîtes de rangement pour épingles de sûreté, les moules imprimés en 3D et les aides à la formation personnalisées, dans le but d’une fabrication intelligente sans inventaire, d’une production à la demande et d’une gestion numérique.

 

Délai
d’achat

Délai impression 3D

Gain de temps chargement

Coût
d’achat

Coût impression 3D

Economies de coûts

Support organiseur électronique

85 jours

3 jours

96%

1 100$

310$

72%

Porte-journaux

35 jours

3 jours

91%

810$

420$

48%

 

Légende : 

  • Figure 1 : L’achat de porte-journaux de rechange peut prendre jusqu’à trois mois. Par conséquent, le laboratoire 3D d’Eastern Airlines Technic a imprimé les remplacements.
  • Figure 2 : De nombreux pilotes préfèrent les organiseurs électroniques au lieu de chercher dans des manuels de vol volumineux. Eastern Airlines Technic a conçu et imprime en 3D ce dispositif de support d’organiseur électronique.
  • Figure 3 : Un autre type de support d’organiseur imprimé en 3D par le laboratoire AM d’Eastern Airlines Technic.
Popup

Webinaire

Découvrez l'association MakerBot Method + SolidWorks.

Le Vendredi 28 Juin à 11h
Animé par Eric Montero et Olivier Pichot

S'inscrire au webinaire