Vous êtes ici

Un ukulélé multicolore imprimé en 3D conçu par des étudiants impressionne le public

Un ukulélé multicolore imprimé en 3D conçu par des étudiants impressionne le public


« Nous avons eu là une occasion unique pour profiter des avantages de l’imprimante 3D. Ainsi, nous avons ajouté une version 3D et colorée du tigre de RIT »,
- Betsy Khol, étudiante au RIT

Au campus du Rochester Institute of Technology (RIT), la réputation du professeur Denis Cormier est montée en flèche grâce à son cours de prototypage rapide. Des étudiants en génie industriel, mécanique et de fabrication font la queue dans l’espoir d’être reçus au débat sur les technologies d’impression 3D.
Avec tout le buzz dont l’impression 3D a fait l’objet récemment, les étudiants sont de plus en plus attentifs à cette technologie. Ils veulent comprendre de quoi elle est capable et comment ils peuvent l’utiliser. Joe Noble, un étudiant en génie mécanique, a déclaré : « Je savais que les imprimantes 3D existaient, mais je n’avais pas beaucoup de connaissances à leur sujet. »

Cormier a changé la donne. « Grâce à ce cours, nous sommes désormais initiés à des techniques avancées et innovantes que nous pourrions utiliser dans le futur », a déclaré Jeet S. Mehta, un étudiant qui prépare son master en génie mécanique.

En un trimestre, Cormier a initié les élèves aux procédés, aux matériaux, aux capacités et aux limites de plusieurs technologies d’impression 3D. Il a conclu son cours en décrivant ce qui se présente à l’horizon. Betsy Khol, une étudiante au programme de génie industriel, a déclaré : « A la fin du trimestre, le cours a abordé tout ce que nous pouvons faire avec l’impression 3D ainsi que l’avenir de la technologie, ce qui a vraiment été excitant. »

Le cours incite les étudiants à mettre en pratique leurs nouvelles connaissances. « Notre mission a été de concevoir, de construire et de jouer à un instrument de musique », dit Noble. Lui et ses co-équipiers Mehta et Khol ont créé un ukulélé et l’ont construit avec une imprimante 3D Dimension. « L’ukulélé a été un choix pratique ; nous pouvons l’accorder. »

Mais cette idée simple s’est transformée en quelque chose de plus. « Nous avons eu là une occasion unique pour profiter des avantages de l’imprimante 3D. Ainsi, nous avons ajouté une version 3D et colorée du tigre de RIT », dit Khol.

Bien qu’elle ait pu choisir l’option d’impression 3D couleur automatique, l’équipe a testé plusieurs possibilités pour réaliser un instrument multicolore avec son imprimante 3D Dimension. Selon Mehta, « La raison principale du choix de la machine Dimension pour imprimer notre pièce a été la matière plastique qu’elle utilise. Comme nous devons jouer à l’instrument, la robustesse et l’intégrité de la pièce ont été très importantes. »

Avec un petit coup de pouce de la part de Cormier, l’équipe a fait preuve de créativité. « Quand le Dr. Cormier nous a informés que nous pouvons pauser le processus d’impression et changer de cartouche de matériaux pour changer de couleur, c’est à ce moment que tout a été déclenché. Maintenant, nous pouvons imprimer l’ukulélé en une seule étape sans avoir à assembler plusieurs pièces », dit Mehta.

Selon Noble, le processus est assez facile. « Nous avons conçu le visage du tigre de sorte à avoir un nombre pair de couches pour chaque couleur. Dans le programme d’installation de Catalyst, nous avons orienté l’ukulélé avec le tigre vers le bas. Ensuite, tout ce que avons eu à faire, c’est de faire des pauses entre les couches où un changement de couleur s’impose. »

Sur l’imprimante professionnelle 3D Dimension, l’équipe a attendu 20 minutes pour finir la première couleur, compléter les cartouches de matériaux, puis a répété l’opération pour les autres couleurs. Après cela, ils sont partis pour la journée et ont eu un ukulélé imprimé 3D qui les attendait à leur retour en classe. Après avoir trempé l’instrument dans l’eau pour enlever les structures de support, l’équipe a attaché les chevilles de montage, a ajouté les cordes et a accordé l’instrument pour commencer enfin à jouer.

Le test final est une interprétation simple à huit notes de « Jingle Bells ». Pour leur travail et l’innovation dont ils ont fait preuve, Cormier leur a attribué un A. Il a dit, « Quand les autres étudiants et les invités ont entendu Joe jouer l’ukulélé imprimé 3D de l’équipe, il y a eu beaucoup de sourires et de commentaires positifs dans l’auditorium.

Selon Noble, « Cela a été l’un de mes cours préférés chez RIT. J’ai désormais un tout autre point de vue sur les possibilités de prototypage. C’est un domaine très intrigant. Si je finirais par travailler dans ce domaine – dans le développement des processus – je serais content. »

Le Ukulele en vidéo (quelques notes sont jouées en fin de vidéo)

 

Popup

Webinaire

Découvrez l'association MakerBot Method + SolidWorks.

Le Vendredi 28 Juin à 11h
Animé par Eric Montero et Olivier Pichot

S'inscrire au webinaire