Vous êtes ici

Kratzer imprime ses supports et outils internes sur-mesure

Kratzer imprime ses supports et outils internes sur-mesure


Basé en Allemagne, Kratzer, une entreprise familiale fondée en 1962, s’efforce de répondre aux besoins complexes de ses clients en fournissant rapidement des pièces précises pour un large éventail d’industries. Kratzer se spécialise dans la production de pièces complexes tournées, fraisées, affilées et meulées, allant des implants dentaires aux boîtiers de freins automobiles, passant par les pièces aérospatiales. Selon Christian Maier, responsable de la division construction des supports et superviseur de formation, Kratzer est la société de référence en matière de fourniture rapide de pièces aussi précises.

Opérant principalement avec des machines de découpe de métal, l’entreprise fait appel aux procédés de tournage, fraisage, affilage et meulage pour fabriquer les pièces commandées par ses clients. Cependant, la production de ses propres outils constitue de plus en plus un goulot d’étranglement importun et chronophage pour l’entreprise. Les remplacements mettent du temps à se faire, et la personnalisation est difficile pour les pièces individuelles complexes que Kratzer produit quotidiennement.

« Notre directeur a passé en revue les nouvelles technologies qui nous permettraient de suivre le rythme des remplacements et de répondre aux besoins de nos clients », a déclaré M. Maier. « Il a rapidement constaté un avantage à la fabrication additive. Compte tenu de nos exigences en termes de taille importante du bac et de production de pièces de haute qualité et précises, nous avons trouvé que la Stratasys Fortus 450mc répondait parfaitement à nos attentes. »

La personnalisation rapide permet de gagner du temps

La possibilité d’imprimer en 3D des supports hautement complexes et sur-mesure destinés à des appareils laser et machines à graver a eu un impact positif considérable sur la production interne et le calendrier.

« Traditionnellement, nous produisions nos supports sur nos fraiseuses, ce qui prenait beaucoup de temps et ralentissait le rythme de production », explique M. Maier. « Depuis l’installation de notre nouvelle imprimante 3D Stratasys, nous pouvons faire en sorte que le support soit prêt le lendemain, ce qui représente une économie de temps de 90% ».

Grâce à l’efficacité de la fabrication additive, Kratzer n’a plus besoin de créer les dessins des supports, ce qui permet de sauter plusieurs étapes chronophages de la production. Les supports peuvent dorénavant être imprimés en une seule opération, au lieu de produire plusieurs pièces, puis les assembler après le fraisage. La personnalisation des supports pour des pièces spécifiques avec la Fortus 450mc joue un rôle important dans les activités de l’entreprise, car elle augmente sa flexibilité.

« Souvent, nos clients veulent un numéro de série, un logo ou une inscription sur leurs pièces. Ce travail est effectué par nos machines de gravure laser », a déclaré Maier. « Avant l’impression 3D, nous avions dû mettre chaque pièce séparément dans l’appareil laser, ou fabriquer des supports sur mesure qui peuvent contenir plusieurs pièces. Grâce à la fabrication additive, nous pouvons créer des supports laser pour 30 pièces en simultané, ce qui nous permet d’économiser énormément de temps et de main d’œuvre. »

Produire des supports en quelques heures et non en plusieurs jours

Avec l'imprimante 3D Fortus 450mc, Kratzer est capable de produire des supports durables avec des géométries complexes sans compromettre la qualité. Tandis que la plupart des pièces sont imprimées en polycarbonate ou en ABS, le matériau résineux ULTEM s’est avéré précieux face à certaines exigences de production, comme celles des supports notamment qui doivent supporter des températures extrêmes ou résister à des solutions chimiques.

« Faire des adaptations sur les pièces devient facile avec la fabrication additive, et le matériau que nous utilisons pour nos supports garantit qu’elles soient bien adaptées à leur utilisation », a dit Maier. « Nous avons traditionnellement fabriqué des supports qui, avec le temps, ont commencé à se fissurer et à se casser. Auparavant, nous devions attendre que l’équipe fabrique un autre support, ce qui retarde le processus de production de plusieurs jours. Maintenant, comme nous avons le fichier, nous pouvons l’imprimer en 3D en quelques heures. Cela améliore considérablement notre flux de production. »

En plus de rendre le workflow de la ligne de production plus efficace, la fabrication additive a élevé le niveau de la formation interne. D’après Maier, les employés sont beaucoup plus excités et motivés à l’idée de construire et travailler avec les supports. Selon lui, le système de production 3D Fortus 450mc a eu un impact encore plus profond. « Cette technologie a créé une nouvelle approche fondamentale de la pensée additive à travers le processus de conception des supports », a déclaré Maier.

Popup

Webinaire

Découvrez l'association MakerBot Method + SolidWorks.

Le Vendredi 28 Juin à 11h
Animé par Eric Montero et Olivier Pichot

S'inscrire au webinaire