Vous êtes ici

Les efforts de Team Penske sur la fabrication additive créent des résultats gagnants

Les efforts de Team Penske sur la fabrication additive créent des résultats gagnants


« En règle générale, tous nos concurrents se retrouvent avec la même solution à un moment donné. Mais nous devons passer à la solution suivante et Stratasys nous aide à passer à le faire plus rapidement. »
Tim Cindric – Team Penske

Dans la course automobile, Team Penske est synonyme de victoire. Sa notoriété a été forgée par le leadership de son fondateur Roger Penske et d’une équipe de personnes et de partenaires dédiée au façonnage de champions. Des centaines de victoires en course, en pole position et de nombreux championnats nationaux intensifient leur engagement à atteindre l'excellence. Mais pour Team Penske, atteindre ce niveau de performance signifie se demander constamment comment on peut améliorer les choses. Et la technologie est la pierre angulaire de cette cause.

À la pointe de la technologie

« La technologie joue aujourd’hui un rôle important dans la course automobile. » Tels sont les mots du président de Team Penske, Tim Cindric. D’après ce dernier, la technologie n’est pas inventée sur le circuit, mais y est plutôt démontrée. Une technologie que Team Penske a pleinement adoptée est la fabrication additive. En utilisant les solutions d'impression 3D de Stratasys, Team Penske transforme les idées en réalité sur les pistes de course plus vite que jamais.

Soulignant son impact dans la préparation de la stratégie de course, Cindric a ajouté : « Cela nous donne davantage d’idées sur ce qui est possible. » C’est compréhensible, car pour Team Penske, les solutions de fabrication additive couvrent beaucoup de domaines.

« Lorsque nous avons commencé à utiliser l'impression 3D au début des années 2000, nous l'utilisions principalement pour soutenir notre programme de maquettes de soufflerie », a déclaré Matt Gimbel, responsable de la production chez Team Penske. « Depuis lors, elle accomplit beaucoup de choses différentes. Elle permet de créer des gabarits et des fixations, des outils de lavage dans notre département des composites et des pièces pour voitures de course. »

Le temps affecte chaque aspect de l’univers de Team Penske, allant des chronos d’IndyCar au temps nécessaire pour que l’idée d’un ingénieur devienne réalité. L’une des qualités les plus précieuses de la fabrication additive est la possibilité de vérifier rapidement ces idées grâce à une approche de conception imprimée-ajustée. « Nous essayons de ... mettre ces voitures à jour le plus rapidement possible », a déclaré Andrew Miller, ingénieur composite chez Team Penske. « En étant capables d'imprimer des composants en 3D, nous pouvons exécuter rapidement plusieurs itérations et cela nous fait gagner beaucoup de temps.»

« Cette technologie nous permet d'utiliser le moins de temps possible pour récupérer une idée et la mettre sur le circuit de la manière la plus fiable et la plus efficace qui soit. »
Tim Cindric – Team Penske

Gimbel a ajouté : « Si nous ne pouvons pas faire les choses aussi vite que nous le devons, nous perdons alors face à une autre équipe qui peut obtenir des améliorations plus rapidement sur la piste. L’impression 3D nous permet de récupérer les idées et les transformer en pièces réelles, des pièces qui ne pourraient peut-être même pas être fabriquées avec d’autres méthodes de fabrication, et de les acheminer vers la piste de course. »

Outre la rapidité, les solutions additives FDM® et PolyJetTM offrent aussi la précision et la fiabilité requises. « Lorsque nous produisons des composants, nous sommes très confiants dans la conception et les capacités qu’elle offre, ce qui nous permet d’accéder beaucoup plus rapidement à la piste de course », a déclaré Miller.

Identifier la plus grande valeur de l'impression 3D pour Team Penske est un véritable défi, compte tenu de son large domaine d'utilisation. Toutefois, si vous demandez à Gimbel, il vous dira que c’est la possibilité d’utiliser des pièces sorties directement de l’imprimante sur les voitures de course. Gimbel cite notamment le développement d’un filtre à monoxyde de carbone fournissant de l’air frais au conducteur. « La nouvelle conception était initialement prévue être réalisée en fibre de carbone, mais quand nous avons imprimé les pièces et effectué nos tests, nous nous sommes rendu compte que… non seulement cette conception était excellente, mais le matériau dans lequel la pièce a été fabriquée était aussi en réalité assez bon pour être utilisé sur une voiture de course. »

Bien que la fabrication additive ne soit pas une nouvelle technologie pour Team Penske, Gimbel pense qu’elle n’a fait qu’effleurer la surface. « L’avenir de l’impression 3D dans l’industrie de la course est très prometteur et c’est vraiment une piste grande ouverte. Je pense que personne ne sait vraiment quel est le potentiel de l’impression 3D », a déclaré Gimbel. Cindric a résumé l'expérience comme suit: « En règle générale, tous nos concurrents se retrouvent avec la même solution à un moment donné. Mais nous devons passer à la solution suivante et Stratasys nous aide à le faire plus rapidement. »

Légende

  • Image 1 : Cette pièce en fibre de carbone a été réalisée à l’aide d’un outil de superposition imprimé en 3D
  • Image 2 : Le directeur de la production, Matt Gimbel, explique l’installation d’un boîtier de rétroviseur imprimé en 3D
  • Image 3 : L’outillage composite imprimé en 3D est essentiel pour respecter le délai de production de la nouvelle poignée de la sonde de ravitaillement.
Popup

Webinaire

Découvrez l'association MakerBot Method + SolidWorks.

Le Vendredi 28 Juin à 11h
Animé par Eric Montero et Olivier Pichot

S'inscrire au webinaire