Vous êtes ici

DEs modèles architecturaux imprimés en 3D pour présenter le projet aux investisseurs

DEs modèles architecturaux imprimés en 3D pour présenter le projet aux investisseurs


« Le développeur a été heureux de l’argent qu’il a économisé et encore plus heureux d’être en mesure d’amener ses clients sur la route avec une maquette un mois plus tôt. »
Ken Champlin, Président et fondateur, KMCA

Depuis 2015, CityCenterDC est devenu le plus grand projet de développement urbain sur la côte Est des Etats-Unis. Son impact sur la capitale du pays est comparable à celui qu’a le Rockefeller Center sur New York City. Le projet a été initié par Gould Property Co et conçu par Pickard Chilton.

Pendant la construction, les modèles architecturaux ont aidé l’équipe commerciale de Gould Property Co à montrer l’apparence et la disposition des bâtiments aux locataires potentiels avant que les bâtiments proprement dits ne soient construits. Le plus grand bâtiment du complexe, une fois qu’il sera achevé, sera une tour de bureaux de 12 étages s’étendant sur 5,8 hectares et située 900 Avenue de New York. Le bâtiment est équipé d’un atrium avec un jardin, de commerces et de terrasses privées. Gould a embauché l’un des principaux constructeurs de modèles architecturaux, KACM, pour construire des modèles à grande échelle des bâtiments au sein du CityCenterDC.

Modèle traditionnel vs modèle imprimé 3D

Gould a chargé KMCA de la construction des bâtiments via la méthode de construction traditionnelle en bâtons. Des artisans habiles ont construit ces modèles utilisant des dizaines de milliers de bâtons pour chacun. Les modèles ont été exposés dans le centre de conception de chaque bâtiment et utilisés lors des réunions avec les locataires potentiels.

L’initiateur du projet voulait aussi un modèle à plus petite échelle de chaque bâtiment. L’équipe de vente pourrait l’utiliser pour inciter les locataires potentiels à visiter les centres de conception. Ken Champlin, président et fondateur de KACM, a présenté deux approches alternatives pour la construction des maquettes.

La première approche consiste à utiliser des bâtons. Il aurait fallu environ huit semaines et quelque 20 000$ pour construire un modèle plus petit du bâtiment via cette méthode. A la place, Champlin a recommandé d’utiliser l’impression 3D pour produire la majeure partie du modèle en une seule pièce. Cette approche offre un haut niveau de raffinement tout en éliminant le temps et les coûts impliqués dans la production et l’assemblage des composants individuels.

KACM a imprimé le noyau du modèle comprenant la plus grande partie de la structure en une seule pièce sur une imprimante 3D Fortus 250mc. Les techniciens de la société ont imprimé séparément les colonnades, les colonnes intérieures de l’atrium, l’arcade, les arcades au sommet de l’édifice, et les locaux techniques qui se trouvent également au-dessus de l’édifice. L’ensemble du modèle a été réalisé en ABS.

Modèles créés un mois plus tôt

« Le développeur a été ravi que nous ayons pu produire un modèle à échelle réduite qui avait tout aussi fière allure que celui construit avec des bâtons. Par contre, il est beaucoup plus précis et a nécessité moins de la moitié du coût et du délai de construction engagés avec la méthode traditionnelle du bâton », a déclaré Champlin.

« Le développeur a été heureux de l’argent qu’il a économisé et encore plus heureux d’être en mesure d’amener ses clients sur la route avec une maquette un mois plus tôt. »

Gould développe également un autre prestigieux projet à quelques pâtés de maisons de là, une tour de bureaux de 3,7 hectares au 600 Massachusetts Avenue. KMCA a également utilisé une imprimante 3D professionnelle pour produire un modèle réduit de ce bâtiment tout en offrant des économies de temps et d’argent.

Popup

Webinaire

Découvrez l'association MakerBot Method + SolidWorks.

Le Vendredi 28 Juin à 11h
Animé par Eric Montero et Olivier Pichot

S'inscrire au webinaire