Vous êtes ici

Ce cabinet d'architecte utilise son imprimante 3D Dimension 24 heures sur 24

Ce cabinet d'architecte utilise son imprimante 3D Dimension 24 heures sur 24


« Je suis tout le temps étonné de voir à quel point l’imprimante 3D est performante et le niveau de détails qu’elle peut offrir. Nous ne nous attendions pas à obtenir de tels résultats. Le processus d’installation s’est bien passé. La livraison de l’imprimante s’est fait le matin, à l’heure du déjeuner. Elle était en place et prête à fonctionner avec seulement une demi-heure de formation »,
- David Hoggard, partenaire et architecte, Paul Davis + Partners

Basé à Londres, Paul Davis + Partners est un cabinet d’architectes et de concepteurs urbains. L’entreprise a conçu un certain nombre de projets commerciaux et résidentiels à Londres, en Extrême-Orient, à Hong-Kong et en Russie. Fondée il y a plus de treize ans, la conception phare du cabinet est le Duke of York Square, situé sur le King’s Road, à Chelsea, à Londres. C’est la plus grande place publique nouvellement conçue dans le centre de Londres en un siècle.

De par la nature de ses activités, Paul Davis + Partners se retrouve souvent à jongler avec plusieurs projets en même temps. Les contraintes de temps constituent ainsi un problème majeur qu’il rencontre souvent. De leur côté, les clients exigent un traitement plus rapide de leurs projets. Ce qui signifie que l’entreprise doit revoir ses méthodes de travail pour respecter les délais. Par exemple, jusqu’à tout récemment, avec les méthodes traditionnelles, la fabrication manuelle des modèles en bois ou en carton n’intervient qu’à la fin du processus de conception pour ne pas retarder le projet. N’avoir des modèles visuels qu’à la fin du processus signifie cependant qu’une grande partie du projet se base uniquement sur des dessins. Il manque ainsi les nombreux avantages qu’offrent les modèles 3D.

« C’est beaucoup plus bénéfique d’utiliser des modèles 3D pour évaluer la structure et la forme du bâtiment. Un modèle tangible peut nous aider à déterminer à quelle partie le soleil frappera le bâtiment, par exemple, et envisager l’espacement nécessaire entre les bâtiments, veillant à ce que le client et les architectes soient tous heureux à la fin du projet », a déclaré David Hoggard, partenaire et architecte chez Paul Davis + Partners.

Externaliser la fabrication des modèles a été une option que la firme a déjà explorée, mais cette méthode s’est avérée beaucoup trop onéreuse et moins souple qu’avoir ses propres installations en interne. Aussi, Paul Davis + Partners a décidé de se tourner vers la technologie et a fait le choix d’investir dans une imprimante 3D apte à produire facilement un modèle résistant en une question d’heures et non de jours ou de semaines comme avec la méthode traditionnelle.

La solution Dimensionnelle

L’entreprise a choisi l’imprimante 3D Dimension SST 1200es à cause de sa grande précision et l’utilisation des matériaux ABS plus. Les autres solutions qu’elle a vues n’avaient pas le niveau de précision ou les propriétés de matériaux que Dimension offrait.

Depuis son arrivée en mai, l’imprimante 3D professionnelle Dimension a fonctionné de manière continue, à l’exception d’une semaine de repos. Les modèles sont construits tout au long du processus de conception. Ceci permet à l’entreprise d’être plus créative et lui donne plus de liberté pour tester ses créations à un stade précoce du projet. Il n’y a rien qui puisse remplacer le feedback visuel et tactile qu’offre un modèle physique. Avec l’imprimante 3D Dimension, l’entreprise peut créer des modèles simples ou complexes dans l’espace réel et proportionnellement à l’échelle choisie.

Hoggard explique : « L’imprimante nous a permis d’économiser énormément de temps et de prendre plus de projets. Elle a récemment rendu possible un projet en Extrême-Orient. On nous a demandé de venir avec une conception et de produire un modèle 1/500 en l’espace de quatre semaines. Il aurait été impossible de respecter ce délai sans l’imprimante Dimension étant donné que la sous-traitance de la fabrication d’un modèle aurait pris au minimum deux semaines. Utiliser l’imprimante Dimension, c’est comme avoir une personne de plus parmi notre personnel. »

Hoggard continue : « Nos clients nous accordent de moins en moins de temps pour développer des produits, et en Extrême-Orient, ils ont tendance à travailler 24h par jour. De ce fait, les architectes britanniques doivent être incroyablement efficaces pour rester compétitifs. L’imprimante 3D Dimension nous permet de communiquer et de collaborer sans ambiguïtés. Les modèles ABS permettent à chacun de revoir les concepts avec précision. »

« Je suis tout le temps étonné de voir à quel point l’imprimante est performante et le détail qu’elle peut offrir. Nous ne nous sommes pas attendus à obtenir de tels résultats », a déclaré Hoggard. « Le processus d’installation s’est bien passé. La livraison de l’imprimante s’est fait le matin, à l’heure du déjeuner. Elle était en place et prête à fonctionner avec seulement une demi-heure de temps de formation. »

L’imprimante 3D Dimension est une bonne illustration de la volonté de Paul Davis + Partners d’investir dans la nouvelle technologie. Elle se révèle également être une bonne méthode de recrutement pour l’entreprise. Elle aide à attirer les jeunes architectes convaincus du potentiel qu’a la technologie et ce qu’elle peut apporter à l’industrie. Dans le futur, Hoggard vise à optimiser l’utilisation de la machine, changeant ainsi la culture de la firme et l’incitant à utiliser l’imprimante plutôt que de conserver les conceptions sur papier. Ceci va permettre à Paul Davis + Partners de continuer à développer ses activités.

Hoggard conclut : « L’imprimante 3D Dimension SST 1200es va sûrement dépasser le modèle en carton. Dans quelques années, de plus en plus d’entreprises en disposeront. Et si elles ne le feront pas, ce sera comme visiter un bureau et qu’on n’y trouve aucune photocopieuse. »

Popup

Webinaire

Découvrez l'association MakerBot Method + SolidWorks.

Le Vendredi 28 Juin à 11h
Animé par Eric Montero et Olivier Pichot

S'inscrire au webinaire