Le prototypage rapide pour fabricants de satellites enfin possible

Le prototypage rapide pour fabricants de satellites enfin possible

Il y a quelques années, GrabCAD a organisé le CubeSat Challenge au cours duquel des concepteurs du monde entier ont été invités pour réfléchir à propos des petits satellites et à la façon dont la conception pourrait être simplifiée avec l'impression 3D. À l'époque, il n'y avait pas de matériel pouvant répondre aux exigences de l'application sur le marché. Mais la créativité des concepteurs a montré au monde comment l'impression 3D pouvait réduire le nombre de pièces nécessaires et simplifier leur assemblage sur le marché à croissance rapide des petits satellites.

Pendant ce temps, en coulisses, Stratasys avait démarré la R&D concernant ce type de nouveaux matériaux. Le filament Stratasys FDM produit à partir des résines ULTEM 9085 et Ultem 1010 avait été utilisé pour fabriquer des pièces pour des lanceurs et des satellites. Et bien que ces matériaux présentent la résistance et le faible taux de dégazage requis, ils sont isolants électrostatiquement. Le Goddard Space Flight Center de la NASA nous a contactés pour surmonter les limites des matériaux conçus pour une autre application mis en service dans l'espace. En quelques mois, nous avons produit un nouveau matériau à base de PEEK avec des propriétés ESD, qui était idéal pour les pièces destinées à des engins spatiaux. La NASA a d'abord utilisé des pièces fabriquées avec ce matériau sur ICESat-2.

Peu de temps après, le Johnson Spaceflight Center de la NASA et son fournisseur principal d’Orion, Lockheed Martin, sont venus chez Stratasys pour chercher exactement ce que Goddard avait demandé - un thermoplastique d'impression 3D haute performance avec toutes les propriétés requises pour fonctionner dans un environnement spatial. Nous avons continué à affiner notre produit et avons travaillé avec la NASA pour qualifier le matériel pour les opérations de vol spatial avec équipage sur Orion.

Avec un taux d’adoption très élevé sur les principaux programmes de vols spatiaux (et beaucoup moins dans le secteur de la défense), Stratasys a entièrement commercialisé ce matériau sous le nom d’ANTERO  840CN03 - notre matériau à base de PEKK idéalement formulé, ajusté et largement testé pour fonctionner dans des environnements hautement reproductibles sur des imprimantes 3D industrielles Stratasys FDM pleine grandeur.

Bien que des années se soient écoulées depuis le défi original de CubeSat, le lancement officiel d'ANTERO 840CN03 signifie que le bon matériel est enfin disponible pour les fabricants d'équipements satellitaires. Cela les aide à bénéficier de tous les avantages liés à la chaîne d’approvisionnement, à l’assemblage et à la liberté de conception de l'impression 3D sur leur vaisseau spatial - qu'il s'agisse d'un support de routage de câbles comme sur ICESAT-2, d'un capot de hayon similaire sur Orion ou d'un cadre CubeSat entier.

Ce couvercle de trappe d'amarrage Orion imprimé en 3D est fait de polyéthercétonecétone (PEEK), un thermoplastique avancé avec des capacités de dissipation électrostatique. Le PEEK rend l'écoutille plus abordable et plus rapide à produire.
 


Publié le 26 Février 2020