La formation en fabrication additive contribue à combler les lacunes en matière de qualifications du personnel

La formation en fabrication additive contribue à combler les lacunes en matière de qualifications du personnel

La fabrication additive est devenue une technologie utile et essentielle pour de nombreux secteurs. Malheureusement, l’écart entre la technologie de fabrication additive et le nombre de travailleurs qui disposent des compétences nécessaires pour la mettre en œuvre se creuse aussi de plus en plus. La main d’œuvre existante se montre vite dépassée par les besoins du marché, et la future génération de main d’œuvre devra avoir ces précieuses compétences complémentaires pour pouvoir intégrer le marché du travail. Pour combler ce fossé, il est nécessaire de modifier le programme d’enseignement, de façon à ce que les étudiants disposent des qualifications en fabrication additive une fois leur diplôme obtenu.

Le Kirkwood Community College à Cedar Rapids, dans l’Iowa, s’efforce d’améliorer la formation de ses étudiants en fabrication additive en commençant avec le programme de formation en CAO/génie mécanique. Le cursus dure deux ans et est conçu pour préparer les étudiants à des résultats plus tangibles sur le marché du travail, tels que l’obtention d’un emploi de technicien en génie mécanique niveau débutant après l’obtention de leur diplôme. Les élèves suivent les cours sur une grande variété de disciplines de l’ingénierie, telles que la conception, la fabrication et l’usinage. Le programme est axé sur des concepts d’ingénierie appliquée ainsi que sur une variété de cours de CAO et de conception, avec un dernier cours de synthèse terminant le dernier semestre de la formation qui s’étend sur cinq semestres. Kirkwood met constamment à jour son programme de formation et apporte des modifications afin d’aider les étudiants à rester à jour avec des compétences industrielles pertinentes.

bike-rack-fabrication-additive.png

Kristie McKibben, qui enseigne le programme CAO/génie mécanique à Kirkwood, travaille sans relâche pour que ses étudiants soient prêts à intégrer le monde du travail à la fin de leurs études. Pour y parvenir, elle veille à qu’ils aient accès aux outils utilisés dans l’industrie. Cette année, elle a investi dans l’achat d’un Stratasys F370. Cet équipement permet aux étudiants d’avoir accès à la technologie utilisée par les industries et à des matériaux d’ingénierie. Ce qui leur permet de travailler sur des défis de conception et des projets de groupe qui leur permettent de développer des compétences pertinentes qu’ils peuvent utiliser dès la fin de leurs études. Dans certains cas, les étudiants peuvent nouer des partenariats avec des entreprises et des entrepreneurs locaux afin de résoudre des problèmes concrets qui mettront à l’œuvre leurs nouvelles compétences en fabrication additive. Kristie a déclaré : « L’un des moyens de vérifier l’ajustement, la forme et l’apparence d’une conception est l’impression 3D. Sans elle, le processus de conception s’arrêterait au design initial. » Les imprimantes donnent aux étudiants la possibilité de faire une expérience incroyable en donnant vie a des concepts de fabrication additive. Etant donné que les étudiants sont capables d’imprimer en 3D leurs conceptions, ils sont en mesure de voir le résultat physique et faire des modifications appropriées, en itérant au fur et à mesure, jusqu’à ce que leurs concepts prennent forme.


Publié le 11 Octobre 2018