Le temps de passer à la CAO 3D est arrivé

Le temps de passer à la CAO 3D est arrivé

Les concepteurs et les ingénieurs d’aujourd’hui subissent une forte pression. Ils sont forcés de dégager des produits à un rythme effréné. Et les consommateurs, le « patron ultime » de toute entreprise de développement de produits, ne veulent pas n’importe quel produit. Ils demandent des produits intelligents et connectés, esthétiquement agréables, de haute qualité, sur-mesure et qui sont commercialisés à un prix qu’ils sont prêts à payer. La concurrence devient de plus en plus rude. Le temps de mise sur le marché diminue et les consommateurs inconstants exigent plus de fonctionnalités que jamais. Tout ceci réuni rend le développement de produits plus complexe que jamais.

Alors, comment les fabricants arrivent-ils à tenir ? Eh bien, les leaders industriels embauchent les meilleurs ingénieurs et concepteurs. Ils utilisent les meilleurs outils disponibles sur le marché. Dans l’univers du développement de produits, cela implique l’utilisation de la CAO en 3D. Malgré tout, il existe encore beaucoup de conceptions de produits en 2D.

Dans un récent guide publié par Tech-Clarity intitulé « The How-to Guide for Transitioning from 2D to 3D CAD » ou le Guide Pratique de la Transition de la CAO 2D à 3D, l’auteur souligne les nombreuses lacunes de la conception de produits utilisant des outils de CAO 2D. Bien que concevoir en 2D puisse sembler plus facile, vous passez à côté de certains avantages qui rendraient non seulement votre entreprise plus compétitive, mais qui vous permettraient également d’acquérir plus de valeur sur le marché du travail. L’avenir de la conception est la 3D. Ainsi, vous pouvez être sûr que la majorité des emplois nécessiteront des compétences en CAO 3D.

Identifier les problèmes plus tôt

Analysons comment la transition de la CAO 2D à la CAO 3D peut être bénéfique pour le processus de conception de nouveaux produits. L’utilisation de la CAO 3D permet aux ingénieurs et concepteurs d’identifier les problèmes beaucoup plus tôt, car vous pouvez clairement voir les interférences entre les différents composants.

Ce que vous ignoreriez certainement si vos conceptions étaient conçues sous forme de dessins 2D. Malheureusement, la joie sera de courte durée si ces interférences referont surface dans le prototypage au moment où les modifications sont onéreuses, tant en termes de coûts que de temps de mise sur le marché.

Identifier les problèmes de qualification plus rapidement

En créant des produits sous forme de modèles 3D tout d’abord, les concepteurs peuvent effectuer des tests virtuels au moyen d’un logiciel de simulation afin de déterminer plus tôt dans le processus de conception – bien avant que les modèles physiques n’existent – que le produit final résiste parfaitement à la rigueur de son environnement réel.

En plus de tester la résistance, les utilisateurs peuvent également tester les caractéristiques thermiques, les vibrations, la fréquence, la cinématique, la simulation de flux, etc.

En identifiant les problèmes au début du cycle de conception, les ingénieurs peuvent revenir en arrière, les modifier et les re-tester. Ceci leur permet de constater que leurs produits finaux fonctionnent comme prévu.

Plus d’itérations = meilleurs produits

La meilleure façon de créer réellement un produit innovant est d’évaluer autant d’options de conception que possible. Si vous comptez sur la CAO 2D, le nombre d’itérations est fortement limité, en raison du coût élevé du prototypage physique et de la rapidité de mise sur le marché. Le luxe de demander « et si ? » et d’y répondre sans avoir besoin d’un modèle physique – grâce à des tests virtuels – permet de créer des produits vraiment optimisés sans sacrifier le temps de mise sur le marché.

Une collaboration de conception plus simple

Aujourd’hui, de plus en plus de disciplines sont impliquées dans les études de conception.

Si vous continuez à utiliser la CAO 2D, créer une communication de conception claire sera davantage plus compliqué. En effet, l’interprétation des dessins 2D nécessite des compétences spécialisées.

Partager un modèle de produit en 3D améliore grandement la collaboration de conception et réduit le nombre d’erreurs ou de malentendus.

Modification de conception plus rapide

Les modifications sont une réalité que les concepteurs de produits affrontent chaque jour. En proposant une « associativité » de conception lorsque les modifications sont apportées sur un modèle CAO 3D, tout ce que cela implique (dont les dessins, les assemblages, les programmes NC, etc.) est automatiquement mis à jour afin de refléter cette mise à jour.

Ainsi, même des modifications de conception en phase tardive peuvent être effectuées sans avoir à redessiner ou recréer des produits en aval. Cela entraîne des cycles de conception sensiblement plus courts, une accélération du temps de mise sur le marché et une productivité accrue.


Publié le 6 Novembre 2017